Ronde black, qui joue avec un énorme gode !

Pour le second, c’est un peu plus compliqué : pierre olivier persin peut désormais parler plus librement de son travail avec kechiche, mais une partie de sa mission était au départ soumise à un accord tacite de confidentialité. “la commande était simple : il voulait des maquillages de vieillissement pour les actrices, et un autre trucage à propos duquel la production nous avait demandé de rester discrets. Disons qu’il y avait une petite omerta sur le sujet”, raconte le spécialiste dans son atelier.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*