Devant son ordi, madame commence à se toucher

Or, l’aspirine est un anticoagulant, ce que les médecins de la cour ne savaient pas… de même, et comme le rappelle vladimir fédorovski, l’aspect psychologique pourrait entrer en compte, notamment pour les guérisons futures du garçonnet qui, voyant arriver raspoutine à son chevet et sentant l’atmosphère s’apaiser autour de lui (sa mère identifiant raspou comme le sauveur de sa progéniture et, de la destinée de la famille impériale) serait plus calme et donc pisserait moins le sang.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*