Jeune femme blonde qui aime se doigter !

Autre tendance au maroc : le fantasme de la bent derb (voisine d’à côté). Les marocains apprécient particulièrement que les femmes s’expriment en darija, le plus vulgairement possible. « la hchouma (sentiment de gêne, de honte, souvent lié à la sexualité, ndlr) est encore prégnante sur les mots d’amour en darija, analyse aboubakr harakat, sexologue à casablanca.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*