Enorme bite que cette salope veut bien sucer

Quatre cents personnes se sont abonnées, saoudiennes pour les trois quarts !. Début d’évolution des mœurs, ou confirmation de l’hypocrisie de cette culture ? en tout cas, les femmes arabes libérées existent. Comme l’affirme joumana haddad, « (t)outes les femmes arabes ne sont pas exploitées.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*